LA GUERRE DES TRIBUS

Chapitre I
Trois Tribus se partagent les terres autour d'un lac, au coeur-même des montagnes.
Venez incarner un chat de Tribu et lancez vous dans une nouvelle guerre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Administratrice
Soigneur
Messages : 29
PUF (pseudo) : Alijha
Date d'inscription : 20/07/2014

Feuille de personnage
XP:
10/50  (10/50)
Statut actuel: Soigneur
MessageSujet: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Sam 4 Oct - 15:55

Et si je disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ?
Ft. Foudre


Être meneur, c'est avoir sous sa pattes de fidèles guerriers prêts à tout pour servir ce qu'ils ont au-dessus de leur tête, et bien sûr, qui obéissent à leur chef. Je l'ai toujours sus, même si au début je n'ai jamais désiré être un soigneur d'une tribu. Je croyais que ma destinée était reservée à rester auprès d'Aigle, de faire mon chasse-proie exemplaire, d'avoir des mérites, tout ça pour ma Tribu. Maintenant, je suis certain que ma destinée a pris le bon chemin, et qu'avant, je me dirigeais tout simplement vers un cul de sac qui m'aurait fait mené une vie interminable et truffés de souffrances.

En parlant de souffrances, je crois bien que je suis le maîtres de la souffrance. Des ombres. Mais à croire que les autres tribus n'en savent rien. Ç'en est quasiment pathétique, puisque dans leur tête tout est gris - or, il peut y avoir du noir et du blanc par-ci par-là. Enfin, pour moi, le monde est bâti comme cela; on choisit son camp, et l'on vit soit comme un traître soit comme un membre fidèle. Je n'ai jamais cru que les Ténèbres étaient aussi méchantes que cela. Pourquoi les met-on dans cette catégorie ? Qui sait si c'est la lumière qui nous nuit ? Après tout, la nuit n'est-elle pas réconfortante ?

J'aime bien me promener la nuit. Sentir l'air frais afficher la température de demain, observer les ombres se mouvoir sur les pierres des montagnes. J'aime me reposer, relaxer, en attendant que toute ma tribu s'endorme, ou fasse des patrouilles le long du territoire. J'aime vivre simplement, avec, bien sûr, des plans de secours en cas d'urgence. Mais je n'aime pas penser au passé. Comme certains chats, je trouve que c'est une perte de temps. Seuls nos actions récentes compte, car elle prouve qui nous sommes là, qui serons-nous dans le futur.

Je sens le sol de la petite forêt sous mes pattes, et j'entends le petit cours d'eau gazouiller tout près du début d'une jeune montagne, encore bien petite comparée au monts qui s'amoncèlent non loin. Je me trouve chanceux de posséder une tribu aussi puissante, aussi mystérieuse, et aussi magnifique. Notre paysage est magnifique. Je regarde les ombres des montagnes, des forêts qui s'étendent sur nos terres, et je me sens fier, très fier. Je souris, ce sourire sincère que je sais démontrer en pareilles occasions.

Je croyais être seul à me promener dans la nuit, dans la petite forêt. Mais je ne tarde pas, suite à quelques pas, à entendre quelque chose se promener sur le sol de la forêt. Et, je devine par le rythme, qu'il chasse. Je lève le museau. Je reconnais l'odeur. Et je crois qu'elle m'a repérée elle aussi, car elle arrêter de bouger.

« Bonjour, ou devrais-je dire bonne nuit, chère Foudre. Tu chasses aussi tard ? Je croyais être le seul à vivre la nuit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unfinished-tales.bbfr.net
Membre
Chasse-proie
Messages : 10
PUF (pseudo) : El'
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
XP:
6/50  (6/50)
Statut actuel: Chasse-proie
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Sam 4 Oct - 16:07

Parfois, je me demandais ce que ça voulais dire, être malheureuse, quand j'étais petite. Quand je jouais avec Rayon de Miel des Abeilles, Flamme Flamboyante au Soleil, Fleur Rayonnante sous l'Aube, Croc de la Louve sans Pitié et Sang sur le Sommet Enneigé. Notre père, Feuille du Sang des Arbres ne se préoccupait pas de nous: il nous tenait pour responsable de la mort de notre mère. Mais je n'étais pas malheureuse. Pas même triste. Loin, très loin de là. Mais, depuis la mort de ma famille, je suis restée seule. Et triste. Et malheureuse. Souvent, je chasse sous la lune et lève la tête, des larmes pleins les yeux, en me demandant si ils me regardent, du haut de cette voute étoilé. Suis-je sur la bonne voie ? Suis-je en train de suivre mon destin. Et puis je suis tombée amoureuse de Requiem des Ténèbres Souffrantes. Je savais qu'il s'intéressait aux mâles, et qu'une petite chatte comme moi ne lui donnerai même pas envie de me réconforter: mes yeux sont trop froids, ma fourrure trop dense. Je fais un peu peur. Alors je me contente de regarder. Mais, ce soir-là allait changer mes sentiments.

Je chassais un campagnol si dodu qu'il aurait nourrit trois chatons d'un coup, lorsqu'une voix me fit bondir:
« Bonjour, ou devrais-je dire bonne nuit, chère Foudre. Tu chasses aussi tard ? Je croyais être le seul à vivre la nuit. »
Mon cœur se mit à battre la chamade. Requiem ! Le chat que j'aimais en secret ! Je me suis redressée et planta mon regard dans le sien.
« Bonsoir, Requiem des Ténèbres Souffrantes. Moi aussi, je pensais être seule, ce soir. Je vis de l'énergie et du bonheur de courir sous les étoiles, sous l’œil rassurant de ma famille, là-haut.»
J'aime prononcer les noms en entier: ça me rappelle que nos noms sculptent nos vies aussi bien que nos choix. Avant d'avoir pu m'en empêcher, j'ai ajouté
« Et tu n'est jamais seul, tu sais. »
Aussitôt, je me suis mordue la lèvre. Quelle idiote j'étais ! Non mais vraiment ! Il allait finir par tout deviner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdclans.eklablog.com/accueil-c25390516
Administratrice
Soigneur
Messages : 29
PUF (pseudo) : Alijha
Date d'inscription : 20/07/2014

Feuille de personnage
XP:
10/50  (10/50)
Statut actuel: Soigneur
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Dim 5 Oct - 23:34


Je stoppai, mes pattes arrêtant de bouger. Je la vis s’approcher du coin de l’œil, et ne réagis point jusqu’à ce qu’elle m’ait rejoint, devant moi, face à moi. Je lui souris galamment, même si je ne sais pas si elle le remarqua dans la noirceur. Seule la Lune et les Étoiles voulaient bien nous éclairer, en cette belle nuit, ma foi. Avoir des simples pensées comme ces dernières me réchauffent le cœur. J’aime être simple, mais la vie n’est pas facile et il est rare que je peux l’être.

Je scrute malgré tout, parmi les quelques lueurs qui me permettent de distinguer certains détails. J’entraperçois sa fourrure d’une belle teinte de noire, et contrairement à la mienne, la sienne est plus jolie. Elle au moins est d’un noir limpide, unique, alors que mon pelage à moi est parsemé de couleur fumée, de rayures plus ou moins distinctes… c’est une des caractéristiques – et probablement l’une des seules – que je déteste chez moi. Mais elle se compense largement par mon esprit vif.

Et ses yeux. Oh, ses yeux ! Cette soirée, je pris la peine de les fixer ô combien de temps ! Je permettais parfois à mon corps, à mon esprit, de s’échapper de la dure réalité, et de profiter des quelques moments magnifiques, comme il se passe à l’instant. Aujourd’hui, ou plutôt cette nuit, je me permets de mettre à jour ma vision de Foudre. Il fait longtemps que je ne me suis pas concentré sur quelqu’un, rapetissant ma vision à celle de la tribu entière. Je ne me permettais pas d’aller plus loin, d’aller sympathiser avec quelqu’un en particulier.

Mais je me sentais liée à elle. Je me sentais liée à Foudre. Je ne sais pas pourquoi, et je ne sais pas non plus ce qui se terre au plus profond de mes émotions.

« Tu n’es jamais seul. »

« Non, pas quand j’ai une compagnie aussi agréable que la tienne. »

Je ne regrettais pas mes paroles. J’avais dit la vérité. On se sentait incroyablement bien lorsqu’on traînassait avec elle, comme un sentiment de paix intérieure. Je voulais lui montrer quelque chose que seul moi connaissais, afin de lui rendre le pareil.

« Tu vas bien ? »

Je me levai et senti une nouvelle énergie, comme celle d’un jeune apprenti, dégourdir mes pattes.

« Viens, je crois que j’ai quelque chose à te montrer que tu vas particulièrement aimer. »

____________________________

Click Me


Merci Spectre ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unfinished-tales.bbfr.net
Membre
Chasse-proie
Messages : 10
PUF (pseudo) : El'
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
XP:
6/50  (6/50)
Statut actuel: Chasse-proie
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Lun 6 Oct - 17:42

Lorsque Requiem me parla, je fut aussitôt sur un petit nuage. Il m'avait parlé, et avec bienveillance en plus !
« Non, pas quand j’ai une compagnie aussi agréable que la tienne. »
Il me regardait avec un je-ne-sais-quoi dans le regard qui me fit frémir. J'espérais de toutes mes forces de bien avoir interprété cet éclat dans le regard, sinon, je serai extrêmement déçue. Plus que ça, même.
« Tu vas bien ? »
Et il s'inquiétait pour moi, en plus ! Les seuls qui n'avaient jamais fait ça était mon frère et mes sœurs, avant leur mort. Et ça me manque. J'ai hoché la tête positivement.
« Viens, je crois que j’ai quelque chose à te montrer que tu vas particulièrement aimer. »
Je le regarda avec amour, et acquiesça:
« Je te suivrai jusqu'au bout du monde, Requiem. »
J'avais conscience de la lueur d'affection marquée dans mon regard, mais je n'y pouvait rien: mon cœur chantait d'être avec Requiem, et je savais que, un jour, mon amour envers lui éclatera, que je le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdclans.eklablog.com/accueil-c25390516
Administratrice
Soigneur
Messages : 29
PUF (pseudo) : Alijha
Date d'inscription : 20/07/2014

Feuille de personnage
XP:
10/50  (10/50)
Statut actuel: Soigneur
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Lun 13 Oct - 23:56

Elle semblait maintenant bien heureuse de me suivre, et m’en voici ravie. Peut-être était-ce parce qu’elle était fière de passer un bon moment avec son soigneur, surtout lorsqu’il est de bonne humeur comme en cette belle nuit. Ou peut-être était-ce autre chose. Elle m’appréciait peut-être bien plus que je ne le croyais. Et c’est pourquoi je voulais me montrer digne de son amitié. Lui prouver que je sais être chaleureux, heureux, et gentil, surtout envers ceux que j’apprécie, et un tant soit peu ceux que… j’aime ?

Depuis Aigle, je n’ai jamais eu de vrai amour. Que des petits faibles envers certains chats ou chattes de la tribu, mais c’est tout. Je me souviens d’avoir éprouver quelques joies envers Vague, mais ça a fini par se calmer. De mon côté, après elle, plus personne ne m’a intéressé. Et, je me suis aperçu que depuis quelques temps, j’apprécie beaucoup plus la compagnie des femelles. Elles sont si douces, chétives, délicates, magnifiques… je les aime beaucoup. Quelle grâce dans leur corps, quel pétillement dans leurs yeux vivants, magnifiques ! Toute chez elles me rendaient bienheureux, et je m’en voyais ravie, pas que j’ai changé, mais que je sais maintenant apprécier mes amies à leur juste valeur.

Pour ma part, Foudre, c’était tout un cas. Et croyez-moi, je sais ce que veux dire l’expression « aimer beaucoup quelqu’un ». C’a avait été le cas avec Aigle, mon « âme-frère », tel qu’il disait. Dès que je le voyais, j’avais envie de me blottir contre lui, de respirer de concert, de l’aime jusqu’à la fin des temps et vers l’infini. En bref j’y étais tellement attaché ! Et si la vie ne m’aurait pas arraché ce cher matou, je crois que je n’aurais jamais attaché regard à tout ce bon monde. La mort d’un proche nous ouvre parfois les yeux, je m’en suis rendu compte. Ne devrais-je pas avoir honte de dire ça ? Non car c’est la nature qui nous a donné naissance comme cela, et la vie qui nous a formé.

Et Foudre.

Je ne sais même pas ce que je sais, ce que je ressens envers elle, mais ce n’est pas normal.

Je ne sais pas, mais à chaque fois que je la vois, un bien-être m’envahis. Je me sens tellement proche d’elle, et tellement éloigné à la fois. J’aimerais bien me rapprocher la connaître, et cette nuit va m’apporter cette chance. Prêtre, Foudre ? Moi, en tout cas, je le suis. Parfaitement.

Je m’éloigne doucement, entendant ses pas derrière moi. J’avais une parfaite idée de ce que je voulais lui montrer, un trésor précieux qu’aucun chat à part moi et Aigle avions partagé. Mon ventre ne se serra même pas à son souvenir. Il devait vivre heureux, à veiller sur moi. Il approuverait sûrement ma manière de revivre, et qui sait, mon amitié avec Foudre ? J’en suis sûr. Je souris bêtement. J’allais lui montrer mon petit jardin secret.

La Source aux Étoiles.

Je l’avais baptisé ainsi. Et maintenant, j’y suis arrivé. Elle était dans la petite forêt. Cachée aux yeux de tous sauf des miens. C’était un petit cours d’eau, comme une espèce d’étang assez profond. L’eau était limpide, la journée, et aucune vague, jamais, n’ondulait la surface. Parfois, les chants des grenouilles résonnaient dans l’air, comme cette fois. Quelques nénufars dispersés agrémentaient le tout. Mais ce n’était pas ça le plus remarquable.

C’était le reflet des étoiles dans l’eau.

Elles brillaient tellement qu’elle illuminait, telles des lucioles, l’univers, et qu’on dirait qu’elles étaient tombées directement sous l’eau. C’était d’une beauté surprenante, d’une lueur surnaturelle. C’était époustouflant, magnifique. Tout était si beau ici. Je levai le museau, respirant l’air, sur une roche qui surplombait l’étang.

« C’est ici. N’est-ce pas merveilleux ? J’y vais lorsque je veux divaguer dans mes esprits. Ça me détend. J’adore cet endroit. Il est tellement unique, frappant. »

____________________________

Click Me


Merci Spectre ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unfinished-tales.bbfr.net
Membre
Chasse-proie
Messages : 10
PUF (pseudo) : El'
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
XP:
6/50  (6/50)
Statut actuel: Chasse-proie
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Mar 14 Oct - 19:45

Je suivis Requiem, ma curiosité de plus en plus exacerbée au fils de nos pas. Je marchais aux côtés de mon soigneur, mon coeur chantant de le sentir si proche, mais saignant sous la pression de mon amour envers lui. Je brûlait de lui dire, mais j'avais peur de sa réaction. Je me sentais si proche de lui ! Cela ne m'étais jamais arrivé depuis Silex Tranchant du Roc, mort depuis très longtemps. Il avait été emporté par la maladie lorsque nous étions tous jeunes. Finalement, plongée dans mes pensées et mes souvenirs, j'ai faillit rentrer dans Requiem. J'ai dévié ma trajectoire à temps, et me suis arrêté à ses côtés.
« C’est ici. N’est-ce pas merveilleux ? J’y vais lorsque je veux divaguer dans mes esprits. Ça me détend. J’adore cet endroit. Il est tellement unique, frappant. »
Cet endroit étais plus que magnifique. C'était un étang, plutôt petit, parsemé de nénuphars éparses. Et la lune et les étoiles s'y reflétaient, en parfais miroir. C'était un spectacle saisissant, magnifique. Je n'ai pu que balbutier, saisie par cette beauté:
« C'est... c'est magnifique... »
Quelle idiote ! J'avais toute gâché ! Mais il me restait une chance, une unique chance. Je me suis mise devant lui, la lueur argentée rehaussant le bleu de mes yeux, mon pelage de nimbant de lumière.
« C'est le plus bel endroit que je n'ai jamais vu, Requiem... Il est comme toi: saisissant, beau, secret, et surtout... »
N'osant plus respirer, je me suis hissée sur la pointe des pattes pour le regarder dans les yeux.
« Surtout, tu es là, c'est le principal. »
Je n'osais pas lui parler de mes sentiments, ou faire un geste qui aurait parut déplacé, mais je n'ai pas eu le temps de penser. J'ai délicatement posé mon museau sur le sien, admirant le reflet des étoiles dans ses yeux.
« Je t'aime. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdclans.eklablog.com/accueil-c25390516
Administratrice
Soigneur
Messages : 29
PUF (pseudo) : Alijha
Date d'inscription : 20/07/2014

Feuille de personnage
XP:
10/50  (10/50)
Statut actuel: Soigneur
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Sam 15 Nov - 16:27

Les paroles de la jeune chatte me ramenèrent aussitôt sur Terre. Elle venait de me complimenter, malgré les faits mauvais que j’ai pu faire. Malgré mon caractère parfois froid, distant, et détestable. Elle venait de prouver qu’elle tenait à moi malgré toutes ces contradictions. Était-ce possible ? Après Aigle, quelqu’un pouvait-il m’aimer malgré tout ? Impossible, et pourtant, l’entendre dire de beaux mots sur moi me firent l’effet d’une douce brise d’été. Elle venait de se caser du bon côté. Je viens d’être charmé par son innocence, sa beauté naturelle. Tout chez elle m’attirait naturellement. Étions-nous liés ?

Oui.

Et la voilà qui confirme les doutes, en m’avouant qu’elle m’aime. Cela ne me fit pas sursauter. Pendant quelques secondes, je restai de marbre. En fait, en moi, se partageai les vagues de mes sentiments, m’attirant par ci ou par là. Je ne savais pas comment réagir. Eh oui, le grand Requiem, le seul et unique Soigneur de la Tribu de l’Étoile de Minuit, était parfaitement indécis. Alors, pour éviter de démontrer mon hésitation, je restai silencieux, immobile, et ce pendant presque une minute. Jamais je n’avais eu affaire à telle révélation depuis que j’avais été en couple avec Aigle. Était-ce possible qu’une autre personne m’aime ? Oui, je venais d’en avoir la preuve.
S’agissait de savoir si moi je l’aimais. Et malgré les protestations de ma tête, mon cœur me disait qu’en effet, il battait pour elle. Pour la première fois de ma vie, après la mort d’Aigle, je dus avouer que j’étais amoureux d’une autre personne. Et cela, je ne savais pas comment réagir. Lui avouer ?

Être franc, pour une fois que je ne jouerai pas les chats super polis et amadoueurs.
Deux mots. Avec tant de signification.

« Moi aussi. »

Une hésitation. Ma respiration devint plus saccadée. J’adorais cette sensation de me sentir plus près d’elle que jamais personne ne l’avais jamais été. Encore plus qu’Aigle, ou tout autant du moins.

« Tu veux bien être ma compagne, dans ce cas ? Sinon, on ne s’en sortira jamais normalement. »

J’avançai ma tête vers la sienne. L’ancien Requiem était revenu. Je caressai sa tête de mon museau, l’air perdu, doux comme un agneau, et enfin je le plongeai dans la fourrure de son encolure, respirant son odeur tellement agréable.
Sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.unfinished-tales.bbfr.net
Membre
Chasse-proie
Messages : 10
PUF (pseudo) : El'
Date d'inscription : 01/09/2014

Feuille de personnage
XP:
6/50  (6/50)
Statut actuel: Chasse-proie
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Sam 22 Nov - 11:02

Aucune réponse. Requiem ne faisait que me regarder avec un regard pensif et insondable. J'eus peur de l'avoir froissé, qu'il n'était pas amoureux de moi... à cette idée, mon cœur eu un battement douloureux. Si cela se concrétisait, je n'y survivrai pas. Je le savait. Peut-être aurai-je dû garder le secret... Au moment où j'allais ouvrir la gueule pour m'excuser, Requiem dit deux mots. Deux mots uniques qui allaient changer ma vie.
« Moi aussi. »
Mon cœur bondit, et un hoquet de bonheur m'échappa. Requiem... Ô, Requiem... Il m'aimait !
« Tu veux bien être ma compagne, dans ce cas ? Sinon, on ne s’en sortira jamais normalement. »
Il caressa doucement ma tête, me faisant ronronner. Puis, il enfouit son museau dans ma fourrure, tandis que je lui léchai l'épaule avec douceur.
« Requiem... ô, Requiem... »
J'ai reculé pour le regarder dans les yeux.
« Être ta compagne est pour moi un rêve qui se réalise... »
J'ai plongé à mon tour mon nez dans sa fourrure si douce et si odorante, humant avec bonheur son parfum si doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdclans.eklablog.com/accueil-c25390516
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)   Aujourd'hui à 5:59

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si je te disais que j'étais lié à toi d'une certaine façon ? (Pv. Foudre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission de rang D] Attachement au passé
» Ce que je disais de Rosalvo Bobo
» Alors, si je vous disais que... Je vais être absente!
» J'avais des amis.. enfin.. euh... Je disais quoi déjà?
» j'le disais pour te faire réagir seulement. toi t'y pensais { feat Cassie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA GUERRE DES TRIBUS :: RPG - Terres de l'Étoile de Minuit :: Petite forêt-